Rechercher

Le QìGōng thérapeutique ! Qu’est-ce que c’est ? Ma Vision du QìGōng thérapeutique…

Dernière mise à jour : 19 août


« Thérapeutique » vient du grec « θ ε ρ α π ε υ τ ι κ ο ́ ς » qui signifie « qui prend soin de », « qui est en lien avec le soin donné à quelqu'un ou à quelque chose ». Ainsi, nous pouvons considérer qu’avec la thérapeutique, nous nous donnons l’opportunité de prendre soin de nous, de notre être, de notre corps. Pour ce faire, nous avons à créer un espace-temps dans lequel nous exerçons ce pouvoir du soin à soi.



Dans sa définition, le mot « thérapeutique » est en lien avec la capacité de guérir. Ici, la pratique du QìGōng est à prendre comme un outil en vue de préserver la santé. Nous nous connectons avec notre corps et nous apprenons à développer notre conscience corporelle. Nous transformons notre état énergétique qui vient soutenir le bon fonctionnement des processus physiologiques.


Il est également question de « traiter ». Dans cette nuance, nous avons l’intention d’agir. Nous agissons sur notre Corps afin que ce-dernier puisse se rétablir, évoluer, se renforcer… Avec le QìGōng, ce sont des étirements profonds et la circulation énergétique qui rendent possible la transformation de la matière.


Lorsque nous apprenons le QìGōng, nous entrons dans un processus - tel un chemin initiatique - dont les trois premiers jalons sont la technique, la respiration et l’intention.

Avec la Technique, nous allons à la rencontre du placement juste du corps. Les mouvements sont précis. Chacun d’entre eux a un effet physique et énergétique ainsi qu’une signification symbolique. Il est donc nécessaire de décomposer les mouvements et de détailler les positions. Une fois la gestuelle bien comprise, nous l’incorporons grâce à une pratique régulière.


La Respiration est le moteur de la circulation énergétique et la clé de la détente musculaire. Avec la respiration, nous régularisons les flux énergétiques qui traversent le corps. Lorsque nous conscientisons la respiration et que nous la plaçons dans le mouvement, elle permet l’harmonisation globale de l’être et la diminution des tensions qui se logent principalement dans les articulations. Une bonne respiration en QìGōng est celle qui est profonde, fine et imperceptible.


Quelle que soit la pratique, j'observe que sans une bonne intégration de la respiration le mouvement ne trouve pas sa place. Grâce à la Respiration, nous pouvons donner un rythme juste, nous pouvons fluidifier la mobilité corporelle, nous pouvons harmoniser la co-création...


La troisième étape dans cet apprentissage est l’Intention. Nous pouvons l’aborder sous plusieurs angles et elle est connectée à plusieurs principes. Ici, nous allons uniquement l’envisager sous l’aspect d’une manifestation de l’Esprit qui se déplace vers un lieu (dans une autre publication, je vous parlerai plus en détail de l’Esprit, du Yì (意), de la relation entre l’esprit et l’action et des 3 trésors). Avec l’Intention, nous guidons l’énergie dans le corps. Nous pouvons la mobiliser pour la placer à des endroits spécifiques et localisés. Pour la médecine chinoise, l’énergie suit l’Intention. En se focalisant sur certaines régions du corps, nous pouvons créer à ces endroits une concentration d’énergie et ainsi générer un afflux sanguin, renforcer la zone concernée, accentuer l’efficacité du mouvement.


Le QìGōng est par essence thérapeutique. C’est une ressource qui nous libère d’une partie des blocages physiques et émotionnels qui se sont engrammés dans notre corps. Avec le QìGōng thérapeutique, nous unissons notre Corps et notre Conscience pour préserver et améliorer notre santé, pour augmenter notre énergie vitale, pour nourrir nos organes et pour favoriser notre longévité en axant la priorité sur une bonne qualité de vie. Nous nous engageons dans une Voie de guérison.



Souvent, nous retrouvons la notion de gymnastique associée avec le terme QìGōng. Si nous nous arrêtons là, la dimension thérapeutique ne s’exprime pas. Il est donc nécessaire d’aller plus loin. Ainsi, nous développons les qualités de volonté, de spontanéité, de courage, de centrage, et de confiance en soi afin de préparer les conditions indispensables à notre évolution.


Dans mon parcours sur le Mouvement et sa Symbolique, j'ai eu l'honneur d'être formé et instruit par Laura Sheleen. Même si elle ne parlait pas à proprement parler d'art-thérapie, son travail est selon loi intiment lié à cette discipline. L'art-thérapie fait partie intégrante de mon enseignement. Si elle s'exprime sous des formes infinies, j'ai choisi de l'explorer à travers la Musique, le Conte, la Poésie, la Danse et plus récemment la sensorialité des éléments.


La Musique est pour moi une Muse, une inspiratrice, une source d'abondance et d'écoute. Grâce à la Musique, j'ai pu aller à la rencontre de mes parties sombres, j'ai pu faire circuler des émotions qui n'étaient pas accueillies par mon environnement extérieur, j'ai pu transformer mon être. La Musique et la musicalité sont des vecteurs de changement, elles portent l'étant dans sa dimension poétique...


Bon qì et à bienTao,

Mame Shén


Site Web : http://mameshen.com Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCJ0xWizFYekM2YJWrqOrE2g

10 vues0 commentaire